Par Jean-René LAGET, Directeur des publications  

Rentrée Politique dtom 4 partis

Ces 3 et 4 Septembre 2016 étaient jours de véritables rentrées politiques pour la plupart des leaders de Droite : Marine LE PEN (FN) à Brachay, les candidats LR à la Primaire de la Droite et du Centre (ou de l’Alternance) à La Baule, Hervé MORIN (UDI) à Caen ou encore Nicolas DUPONT-AIGNAN (DLF) à Aubervilliers.

Le RPF Officiel (Igor KUREK) devrait pour sa part tenir un Comité Directeur dans la semaine qui vient avant son véritable rendez-vous de Novembre : celui de Colombey-les-Deux-Eglises. 

A quelques heures de ce début de semaine, dtom.fr vous propose de faire le point et d’analyser les réussites comme les échecs de ces rentrées successives : 

FNFRONT NATIONAL (Brachay) : 

Capture d'écran twitter

Capture d’écran twitter – cliquer dessus pour agrandissement

La rentrée politique de Marine LE PEN se tenait le 3 Septembre 2016 à Brachay, commune de 58 habitants qui s’était prononcée à « 84% (84,62%) pour la liste FN-RBM » aux Européennes de 2014, ce que le Vice-Président à la Stratégie et à la Communication du parti et Député Européen Florian PHILIPPOT n’avait pas manqué de souligner sur twitter le 26 Mai 2014. 

Même l’UPR de François ASSELINEAU y avait obtenu plus de voix lors de ce scrutin (1 voix, 3,85%) que les listes PS, UDI-MoDem et UMP (0 voix), c’est dire.

Dès 2012, la Présidente du FN y obtenait un score de 72,09% (puis 78,05% pour Nicolas SARKOZY au second tour). Lors d’une de ses rentrées politiques dans la commune, elle avait même offert au Maire Gérard MARCHAND la carte du parti qui est depuis considéré comme un véritable maire frontiste, notamment par Slate (dossier du 16 Octobre 2014).

Ses sympathisants et militants étaient sans doute plus que les 500 bien volontiers alloués par l’AFP mais il ne s’agissait pas pour autant de la rentrée à laquelle la leader du FN aurait pu s’attendre, surtout après un si long silence médiatique (à l’exception des attentats de l’Eté).  

Et tous les commentateurs se feront exactement la même réflexion quant au contenu du discours, alliant frontisme traditionnel, gaullisme (à la Philippot) et centrisme mou bien démagogique. 

Aucune ligne directrice et un exposé magmatique partant dans tous les sens. 

La marque Philippot était bien en évidence : celle de rappeler des classiques gaullistes, comme celui que « La France n’est pas la France sans grandeur »

Celle de tout miser sur la dénonciation d’un « abandon prémédité de l’agriculture française » tout en annonçant le lancement d’un nouveau collectif fourre-tout nommé « Vivre dans nos campagnes » qui vise cette fois-ci… « les chasseurs, pêcheurs, propriétaires, sportifs et écoles rurales oubliées » (rien que ça…). 

Vint ensuite le numéro d’acrobate  »centro-frontiste » qui consiste à parler des campagnes oubliées… qui ont peur des banlieues tout en déclarant que l’on veut… « reconquérir les banlieues » (mais à quoi a donc servi jusqu’à présent le collectif mariniste dédié aux banlieues alors ?). 

C’est sans doute cela « voir juste, voir loin, voilà ce qui importe »… même si le numéro ressemblait beaucoup à du Sarkozy désespéré lors du 2° tour de la Présidentielle de 2012. 

Comment aborder la montée du fondamentalisme sans être taxée de « Front National », elle qui s’en détache comme Sarkozy se détachait de l’UMP… toujours en 2012 ? 

Eh bien en tartinant son discours de féminisme, pardi : 

« la femme est l’égal de l’homme en tout point, partout : plage, école, rue, entreprise ». 

Ce qui lui a permis par la même occasion de dézinguer le lobby féministe, que son parti considère désormais vendu à « l’islamo-gauchisme ».

Marine LE PEN a par ailleurs voulu s’ériger en visionnaire :

« (…) la montée du fondamentalisme que j’analysais dès 2008 » (donc quand elle était inaudible par rapport à son père ?)

« (…) en 2012, je demandais combien de Mohamed Merah parmi les migrants sous les huées du système » s’acharnant ainsi dans son erreur puisque si Nicolas Comte (syndicat de Police) a confirmé dans C dans l’Air que l’origine des migrants change et qu’ils comprennent désormais des ex prisonniers de droit commun, les terroristes de tous les attentats étaient soit des Français soit des étrangers (mais non migrants).

Se lançant dans une position très ambiguë concernant la question des communautés, citant Saint Etienne du Rouvray, Sisco et Aubervilliers, tout en déclarant que « (leur) position est sans ambiguité », elle préférait revendiquer une « communauté nationale » : 

« (…) rien pour les communautés, tout pour les citoyens, la République ne reconnaît aucune communauté ».

Le discours brouillon, c’est par exemple dire que « l’antiracisme est foncièrement raciste » et « qu’il est inspiré du modèle anglo-saxon » tout en faisant l’éloge du peuple anglais pour le Brexit… comme de Théresa MAY, 1° Ministre et véritable syndic de faillite du Parti Conservateur de l’après David CAMERON, qui appliquerait selon Marine LE PEN des « réformes sociales ». 

Elle s’est également attaquée au TAFTA en déclarant qu’il « sera mis à la poubelle » si elle était élue… mais en ignorant l’exemple anglais du temps que mettrait une sortie de l’UE, ce qui a une certaine importance depuis que le Traité de Lisbonne ( »merci » Nicolas SARKOZY) est venu renforcer les pouvoirs de la Commission Européenne qui passera outre l’avis des états, en particulier de la France. 

La théorie « UMPS » / « LRPS (Herpès) » n’étant jamais loin, elle a ajouté ne pas viser « d’être le 1° Ministre d’untel ou d’untel », ce qui voudrait dire qu’en cas de cohabitation elle n’ira jamais à Matignon, ce que ses partisans qui réclamaient une démission de Hollande depuis la fin 2012 apprécieront. 

La théorie « UMPS » / « LRPS (Herpès) », c’est aussi « croire en la Politique » en se disant « victimes des politiques » tout en se disant « exception » (comme par hasard). 

C’est parler des maires LR qui courtisent le communautarisme aux Municipales (même si certains élus frontistes d’opposition ou de majorité se sont bien illustrés en la matière entre temps). 

Ses coups pleuvaient contre ceux qu’elle estime « ses deux meilleures chances d’être élue dans un duel face à la Droite » : Sarkozy et Juppé :

« La Droite sponsorisée par les puissances salafistes, suivez mon regard ». 

Pique toutefois un peu plus adressée à l’ancien Chef de l’Etat puisque sous couvert de « Marianne » elle a évoqué l’information comme quoi il se serait déplacé jusqu’au Maroc pour rencontrer le Roi d’Arabie Saoudite. 

De quoi, selon elle, appuyer son argumentaire d’être une politique « libre par rapport aux puissances, aux multinationales, je n’ai prêté aucune allégeance. Je ne me sens redevable de personne »… tout en oubliant de rappeler que le FN emprunte aux banques russes, une, certes obligation pour le parti qui est privé de prêt(s) français mais une faute morale politique, du même ordre que celle de Donald TRUMP vantant les qualités de Vladimir POUTINE.  

Le reste du discours (droit du sol, immigration) étant connu, il est inutile d’allonger le compte rendu.

LR – LES REPUBLICAINS (La Baule) :  

Capture d'écran twitter - Cliquer dessus pour agrandissement

Capture d’écran twitter – Cliquer dessus pour agrandissement

Pas grand chose de nouveau sous le Soleil de la Baule, université d’Eté improvisée de remplacement par la fédération locale de l’Université d’Eté (nationale) du parti (la dernière s’était tenue sous l’UMP à Marseille en 2011) : 

Nicolas SARKOZY n’a toujours « pas d’adversaire », comme Alain JUPPE, qui ne semble pas approuver la méthode de guérilla verbale adoptée par François FILLON , réitérée sur place, préconisant l’adoption d’un « code de bonne conduite » pour les candidats à la Primaire.

Bruno LE MAIRE se veut plus consensuel que jamais même si ce dernier a été victime malgré lui d’une erreur de retranscription de BFMTV dans son live tweet, la chaîne d’info continue lui attribuant par erreur la phrase « Nos femmes ont vocation à être visibles, pas dissimulées » dans le cadre de son retour sur la polémique du burkini au lieu de « Les femmes ont vocation à être visibles, pas dissimulées »

Trop tard, les femmes ministres du Gouvernement (Axelle Lemaire, Pascale Boistard et Laurence Rossignol) s’étaient engouffrées dans la polémique (sans doute par volonté d’existence médiatique après le choc de la démission d’Emmanuel Macron) jusqu’à ce que BFMTV publie des excuses et un correctif.

(A noter que seule Axelle Lemaire sur les trois ministres a présenté un semblant d’excuses publiques.) 

De leur côté, Hervé MARITON en était réduit à chanter sur scène une chanson anar de Droite anti soviétique pour faire parler de lui alors que la situation de son taux de parrainages est plus que critique à l’approche de la date butoir et NKM à être « la seule candidate de la Primaire » tout en oubliant très sympathiquement Nadine MORANO et comme si c’était une qualité particulière pour gagner cette primaire… 

A noter que La Manif Pour Tous est venue pour se montrer et donner de la voix, maintenant que Sens Commun (présenté à l’origine comme son prolongement LR) soutient l’ancien Premier Ministre FILLON. 

UDI – UNION DES DEMOCRATES ET INDEPENDANTS (Caen) :  

Capture d'écran twitter - cliquer dessus pour agrandissement

Capture d’écran twitter – cliquer dessus pour agrandissement

Il n’est pas le Président du parti, il est celui qui a été sèchement battu par ce dernier.

Il n’a pas été candidat à la Présidentielle en 2012 et ne le sera pas en 2017.

Il est Président de Région et aime les pommes (son rassemblement est la Fête de la Pomme) sans avoir été RPR en 1995.

Il est l’Homme qui a vu le Débarquement sans être assez âgé ou avoir remonté le temps comme l’Homme qui tranche les fruits tel un ninja mais il est surtout le seul à critiquer ouvertement la stratégie du Député-Maire UDI-FED de Drancy et son Président de parti, Jean-Christophe LAGARDE, qui courtise l’ancien Ministre Emmanuel MACRON en vue de la Présidentielle :

« On l’a entendu dire à l’ancien Secrétaire Général de François Hollande, ancien Ministre de l’Economie, celui qui a inspiré la Politique économique des socialistes depuis quatre ans, acteur clé de l’échec de Hollande : « Tiens Emmanuel, si tu veux les clés de l’UDI, vas-y, prends les ! »

Hervé MORIN, c’est au contraire le Centre-Droit qui entend rester le vassal de LR et il ne conçoit pas un seul instant de remettre en cause « 40 ans d’alliance avec la Droite ».

En absence d’un candidat centriste à la Primaire organisée par Les Républicains, il se prononcera en Octobre (juste un mois avant le vote) et dira qui sera son candidat même si une indication laisserait à penser qu’il pourrait s’agir… d’Alain JUPPE, le plus centriste des candidats en présence puisque le Député-Maire du Havre, Edouard PHILIPPE, son inconditionnel soutien, a fait les louanges du Président centriste de région :

« Les premiers mois de ta présidence sont impressionnants : dynamisme, attention aux territoires, aux élus, aux Normands. Equilibre des métropoles. Tu as changé les politiques publiques ».

Après un tel hommage, on pourrait même penser qu’Alain JUPPE pourrait en faire son Ministre de l’Aménagement du Territoire…

DLF – DEBOUT LA FRANCE (Aubervilliers) : 

Capture d'écran twitter - cliquer dessus pour agrandissement

Capture d’écran twitter – cliquer dessus pour agrandissement

Le Député-Maire d’Yerres et Président de Debout La France Nicolas DUPONT-AIGNAN s’est donné les moyens de retransmission… du moins à sa hauteur (en direct sur les réseaux sociaux dont la chaîne Youtube DLFTV).

En connaissance de cause car cette rentrée politique à Aubervilliers était bien trouvée pour la symbolique du jour (l’inquiétude de la communauté chinoise locale victime d’agressions racistes par d’autres communautés, agressions minimisées par la Gauche) mais faisait office de courage suicidaire puisque privé de la retransmission en direct des chaînes d’infos continues plus préoccupées par le discours d’un autre Nicolas… SARKOZY, à la Baule. 

Pire, il pleuvait à Aubervilliers (avec un vent froid) contre un temps sympathique à la Baule.

Tant que Nicolas DUPONT-AIGNAN n’aura pas obtenu ses 8% promis dans certains sondages pour la prochaine Présidentielle, il restera médiatiquement le « petit candidat » qui n’atteint pas 2%. 

Rentrée en demi teinte donc puisque le parti revendiquait 600 personnes présentes (ce qui serait plus que le nombre AFP donné… à Marine LE PEN) alors qu’on en distingue tout au plus 250 sur les différentes photos.

La petite poignée de militants DLJ (Debout Les Jeunes) derrière le « patron » sur scène (10) ne donne pas non plus la meilleure impression (presque tous vêtus (sauf une) des t shirts NDA 2017 assez rasoirs, avec des jeans bleus classiques très années 80), tout comme la panne de retweet pour un live tweet annoncé bien en amont (à croire qu’à DLF – DLJ on ne retweete pas par téléphone et que tous les retwittos – live twittos de France étaient sur place… et qu’il ne restait plus personne nulle part ailleurs pour le faire). 

Pour les têtes d’affiche présentes, c’est loupé également : 

Alexandre LOUBET, Président des DLJ (un peu logique et obligatoire en même temps), qui faisait presque à l’auditoire du Bruno LE MAIRE (exemplarité, « nettoyage » de la Politique, casiers judiciaires vierges pour les élus), 

Charles BEIGBEDER, l’homme qui a été à ou avec : 

au Parti Radical, à l’UMP, au PLD (Parti Libéral-Démocrate), tout sauf un Gaulliste donc, un peu le Gilbert COLLARD du parti violet en fait tout comme l’entrepreneur de service, 

Jacques SAPIR, « célèbre » économiste… sur la Laicité (original), 

Nadia REMADNA, fondatrice de la  »Brigade des Mères » sur la radicalisation et l’avenir de la Jeunesse, dans le genre  »témoignages de circonstance » que l’on voit d’habitude chez les Républicains, à l’UDI… ou au PS, 

Stéphanie GIBAULT, la « lanceuse d’alerte », très médiatique alors que « tout le monde est contre elle » (fin de la blague), faire-valoir de Nicolas DUPONT-AIGNAN pour débuter son discours… contre Emmanuel MACRON, cela ne s’invente pas, 

Dominique JAMET (encore du made in DLF) qui parlait de « Démocratie, vapotage et tabagisme »… 

Le « Discours d’Aubervilliers » de NDA ? 

Aubervilliers, comme « abandon des classes populaires » qu’il n’acceptera « jamais » comme « territoire perdu par la République »

ainsi que la jeunesse, la souveraineté populaire, l’Ordre et la Justice sociale :

« il n’y a pas de complexe à vouloir combattre ceux qui veulent détruire notre souveraineté »,

A la rupture de Sarkozy de 2007 (envers le Gaullisme), il préconise la « rupture de bon sens, sérieuse » avec les anciennes pratiques. 

Le Député-Maire d’Yerres,  »très pris au sérieux » sur sa non participation à la Primaire LR (Jean-Pierre RAFFARIN avait déclaré non sans humour à Cyril ELDIN : 

« On a décidé quand même après plusieurs heures de débat de maintenir le processus et d’aller jusqu’au bout malgré cette nouvelle qui a quand même secoué, éprouvé beaucoup le Bureau Politique ».)

est revenu sur cette dernière qui le restreint aux miettes médiatiques : 

« La seule primaire qui vaille est le premier tour de la Présidentielle ».  

Pour lui, cette primaire est « un piège, un attrape couillons ».

Avant d’enchaîner sur l’honni Traité de Lisbonne, sur le nécessaire « rassemblement de tous les patriotes » et la refondation « d’une Europe des Nations et des projets »

Pour lui, la nouvelle devise d’une « majorité des Français » est « Honnêteté, Droiture, Travail », ce qui ne manquera pas de faire couler de l’encre chez ses détracteurs.

Il a poursuivi son propos sur les frontières et l’assimilation « condition du bonheur des nouveaux arrivants sur notre territoire »

Ainsi que sur la Laicité :

« Aucune religion ne doit s’intercaler entre la Nation et le citoyen (…) c’est à l’Islam de s’adapter à la République et non pas à la République de s’adapter à l’Islam (…) il est intolérable de voir à 3 ans des petites filles voilées dans leur poussette ».

Enfin, le candidat à la Présidentielle a promis de ne plus verser de dotation à l’Union Européenne : « 8 milliards d’€ ça fait 100€ par mois pour les retraités qui ont fait la France ». 

Vous l’aurez compris, une rentrée politique… barbante.

Que nous promettra de plus 2017 ? Wait and see…

Diffuser sur votre réseau
 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,