Par Jean-René LAGET, Directeur des publications 

Capture d’écran du compte twitter du Conseil Constitutionnel 

Dans sa « Décision 158 », le Conseil Constitutionnel, instance de validation des parrainages pour tout candidat à l’élection Présidentielle, a aujourd’hui rendu public sur le réseau social twitter les 1717 premiers parrainages reçus des candidats et validés. 

Premier enseignement : François FILLON au dessus de la mêlée malgré la tourmente : 

Le premier enseignement de la publication de ce tableau des parrainages validés montre que parmi tous les bords, partis politiques et candidats confondus un seul candidat a déjà atteint les 500 parrainages nécessaires à la qualification / validation de toute candidature et même largement dépassé ce seuil requis : il s’agit du candidat vainqueur de la Primaire de la Droite et du Centre, soutenu par LR, RPF, PCD, CPNT et CNIP* François FILLON. 

Il atteint ainsi les 738 parrainages. C’est sa toute première candidature. 

(* : le soutien de l’UDI, obtenu dès le lendemain même du 2° tour de la Primaire étant pour le moment suspendu à la tambouille électorale des négociations de circonscriptions pour les Législatives de Juin 2017 et non à la convocation du candidat par les juges le 15 Mars 2017 dans l’affaire dite du Pénélope / Fillon Gate, UDI particulièrement gourmand malgré l’accord qui avait été annoncé par Bernard ACCOYER le matin même du 1er Mars et repris par LCP.)  

Comment cette validation va t-elle se dérouler et qui suit dans ce classement du 1er Mars 2017 ? 

Le Conseil Constitutionnel a prévu de publier cinq autres tableaux jusqu’au 17 Mars inclus, date de fin de quête des parrainages par les candidats : 3, 7, 10, 14 et 18 Mars 2017. 

Les parrainages d’élus sont désormais publics, ce que déplorent les candidats plus modestes, s’estimant empêchés par le système des plus importants. 

Arrive deuxième des candidats à cette heure : Emmanuel MACRON, le candidat d’En Marche, également soutenu par les Ecologistes de François de RUGY, Cap 21 / Rassemblement Citoyen de Corinne LEPAGE et le MoDem de François BAYROU qui recueille à ce premier décompte 229 parrainages.  

C’est sa toute première candidature. Il est classé Centre Gauche.

Troisième, c’est un peu une surprise, la candidate de LO (Lutte Ouvrière, Extrême Gauche trotskiste) Nathalie ARTHAUD avec 201 parrainages. C’est sa deuxième candidature avec 2012.

Elle a été adoubée à sa première candidature par Arlette LAGUILLER.

Quatrième, le candidat socialiste du PS et d’EELV, Benoit HAMON avec 184. Il saura selon C News d’ici une quinzaine de jours si il pourra également bénéficier du soutien du PRG, ce qui semble toutefois très incertain. C’est sa toute première candidature. 

Cinquième, le candidat anticapitaliste de Gauche / Extrême Gauche de la France Insoumise, du PCF et du Parti de Gauche Jean-Luc MELENCHON avec 87 parrainages. Il avait déjà été candidat du Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche Unitaire, entre autres) en 2012. 

Sixième, le candidat anti système et d’Extrême Gauche de S&P (Solidarité et Progrès) Jacques CHEMINADE avec 61 parrainages. Il avait déjà été candidat à la Présidentielle en 1995 et en 2012. 

Il avait en revanche essayé en vain en 2002 et 2007.

Septième, le candidat anti système et d’Extrême Droite (mais qui se définit comme « divers » ou « ni Droite ni Gauche) de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine François ASSELINEAU, qui avait déjà essayé d’être candidat en 2007 (mais il ne s’agissait pas vraiment d’un essai) et en 2012, en vain.

Il recueille 60 parrainages

Huitième, l’autre candidat d’Extrême Gauche trotskiste qui a pris la relève d’Olivier BESANCENOT, le candidat du NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste Philippe POUTOU. 

Il avait déjà été candidat en 2012 et recueille 35 parrainages.

Neuvième, le Député-Maire d’Yerres et Président et candidat de DLF, Debout La France (Droite gaulliste sociale) Nicolas DUPONT-AIGNAN, qui avait essayé d’être candidat en 2007 et l’avait été en 2012 (DLR – Debout La République).

Il recueille 31 parrainages à cette heure. 

Dixième, la Députée Européenne et Présidente et candidate du parti d’Extrême Droite FN, Front National, la fille de Jean-Marie LE PEN : Marine LE PEN, avec 25 parrainages

Elle avait déjà été candidate en 2012.

Les autres candidatures : 

11 : le Député et candidat centriste sans parti et dissident du MoDem Jean LASSALLE.

Il recueille 14 parrainages. C’est sa première candidature.

12 : le Maire de Carhaix-Plouguer et Conseiller Départemental du canton éponyme Christian TROADEC, candidat du MBP, le Mouvement Bretagne et Progrès classé régionaliste de Gauche. 

Il recueille à cette heure 12 parrainages, c’est sa première candidature.

13 : L’ancienne Secrétaire d’Etat de François FILLON et candidate de LFO (La France qui Ose, qui bénéfie des soutiens du PLD (Parti Libéral-Démocrate) et de l’AEI (Alliance Ecologiste Indépendante) Rama YADE, qui recueille 8 parrainages. 

Ancienne membre de l’UMP puis de l’UDI (et du Parti Radical en même temps), c’est sa première candidature. Elle est classée Centre / Centre Droit. 

14 : L’écrivain Alexandre JARDIN, candidat du mouvement BBZ (Bleu Blanc Zèbre, divers) qui recueille à cette heure 7 parrainages. 

C’est sa première candidature. 

Il avait voté Nicolas SARKOZY en 2007 (choix dont il se dit désormais « consterné » (Le Monde.fr, 16 Octobre 2016) et blanc en 2012, reprochant à François HOLLANDE une vision quantitative de la politique d’éducation et un manque de vision qualitative (Le Monde 5 Avril 2012). 

Un temps proche d’Emmanuel MACRON, il a été déçu par son système de communication. 

15 : Le Général et candidat de Droite gaulliste, conservatrice et souverainiste de RLF (Rebâtir la France) Didier TAUZIN. 

Il recueille 4 parrainages à cette heure, c’est sa première candidature. 

15 : L’Adjointe déléguée à la Santé au Maire de Rennes Charlotte MARCHANDISE, vainqueure de la Primaire Citoyenne « LaPrimaire.org ». 

Classée Divers Gauche / Ecolo, elle recueille à cette heure quatre parrainages. 

C’est sa première candidature. 

15 : La Députée Européenne, ancienne ministre et candidate du mouvement qu’elle préside, NF pour Nouvelle France : Michèle ALLIOT-MARIE. 

Candidate Gaulliste mais pro Europe, elle recueille 4 parrainages à cette heure. 

C’est sa première candidature même si elle avait essayé de l’être en interne de l’UMP en 2007. Elle a été membre du RPR, de l’UMP et est actuellement en congés de LR. 

18 : Le Conseiller Départemental du Territoire de Belfort, Conseiller Municipal d’opposition de Belfort et Porte-Parole et candidat du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen fondé par Jean-Pierre CHEVENEMENT, classé Gauche souverainiste) Bastien FAUDOT. 

Il recueille 3 parrainages à cette heure et c’est sa toute première candidature.

Il devait initialement participer à la Primaire de la Belle Alliance Populaire (PS notamment) mais sa candidature a été recalée par le Premier Secrétaire du PS, Jean-Christophe CAMBADELIS. 

Ce parti n’a, depuis sa fondation, pas eu de candidats, chaque fois allié du PS en 2007 et 2012. La candidature la plus ancienne est celle de son ancienne version, le Pôle Républicain (ni Droite ni Gauche, souverainiste) avec Jean-Pierre CHEVENEMENT en 2002. 

19 : Le Député de la 3° Circonscription des Yvelines et ancien Conseiller Spécial de Nicolas SARKOZY, ancien membre de l’UMP et de LR, désormais sans parti, le Gaulliste Henri GUAINO. 

Il recueille à cette heure 2 parrainages. C’est sa première candidature. Il se situe sur la tendance Droite Gaulliste sociale et souverainiste et fait penser à la candidature de Marie-France GARAUD en 1981 (ancienne plume et conseillère de Jacques CHIRAC.) 

19 : Le Maire de Dannemarie et candidat des Fédérés (Divers) Paul MUMBACH.

Se voulant candidat des élus et contre les réformes abusives, opposant des « grandes régions », c’est sa première candidature et il recueille 2 parrainages. 

Il comptait au début former une sorte de binôme avec Christian TROADEC (plus haut dans l’article) mais ce dernier a échoué. 

21 : Le Député-Maire de Chartres Jean-Pierre GORGES, ancien membre de DL (Démocratie Libérale), de l’UMP et actuellement en congès de LR, qui se veut le candidat des maires. 

Il recueille à cette heure 1 parrainage, c’est sa première candidature. 

21 : Le journaliste et homme d’affaires ainsi que Président et candidat du RCF, Rassemblement des Contribuables Français (fondé en 1999) Nicolas MIGUET. 

Candidat libéral-centriste, il avait échoué à être candidat à la Présidentielle en 2002, 2007 et 2012.

Il a recueilli à cette heure 1 parrainage. 

21 : L’ancien élu, ancien Co-Président ND mais candidat de ND, Nouvelle Donne : Pierre LARROUTUROU.

Se situant à Gauche, il a été membre du PS et d’EELV. 

Il a essayé d’être candidat à la Présidentielle, sans succès, en 1995, 2002 (il disait avoir eu 470 parrainages mais n’en avait déposé que 34), 2007 et 2012. 

Il devait initialement participer à la Primaire de la Belle Alliance Populaire (PS notamment) mais sa candidature a été recalée par le Premier Secrétaire du PS, Jean-Christophe CAMBADELIS. 

21 : L’ancien élu et fondateur et candidat du MEI, le Mouvement Ecologiste Indépendant Antoine WAECHTER. 

Ancien membre des Verts (ancêtre d’EELV), il a déjà été candidat à la Présidentielle de 1988, puis sans succès en 1995, 2002, 2007 (avant de se ranger derrière François BAYROU) puis en 2012. 

Il se classe à la Gauche écologiste même si il se définit plutôt comme Divers Ecolo. 

21 : Le Maire de Faa’a et fondateur et candidat de Tāvini Huira’atira nō te Ao Mā’ohi-FLP (Servir le peuple du pays ma’ohi, Gauche régionaliste indépendantiste polynésienne) Oscar (Manutahi) TEMARU. 

Pour la première fois candidat, il a déclaré le 27 Février 2017 (RTL) avoir ses 500 parrainages. Pourtant, 1 seul est validé à cette heure. 

Et étonnement, malgré son retrait en faveur de Benoit HAMON, 1 parrainage a été validé pour l’ancien candidat d’EELV Yannick JADOT. 

D’autres candidats se sont déclarés (ils sont plus d’une soixantaine) mais ne font pas partie de ce tableau, sans parrainages validés à cette heure. 

Wait and see…

Diffuser sur votre réseau
 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,