MAJ 22 janvier : Lu sur le Facebook de Frédéric Chatillon

chatillonFrédéric Chatillon est heureux de vous apprendre qu’il vient de faire condamner, ce lundi 21 janvier (anniversaire de la mort de Lénine) Mlle Caroline Fourest pour diffamation et atteinte à la vie privée. À sa façon, il salue, avec juste 48 heures de décalage, la promotion de Caroline comme chevalier – pardon, Caroline, chevalière – des Arts & Lettres, décoration prestigieuse couronnant son activité de chienne de garde de l’idéologie bobo et son talent de dénonciatrice tous azimuts, que de nombreux téléspectateurs ont déjà pu apprécier.

Déjà condamnée pour diffamation en octobre dernier avec sa proche collaboratrice Fiammetta Venner pour une biographie, disons « militante », de Marine Le Pen, Caroline, comme cette fois précédente, devra s’acquitter d’une amende et des frais de justice. Bien sûr, Frédéric Chatillon et ses nombreux amis apprécient, plus que l’argent, la portée symbolique et, on l’espère, la dimension jurisprudentielle de cette décision, qui devrait inciter Caroline, non pas bien sûr à plus d’honnêteté intellectuelle, mais à plus de prudence.

Enfin, beau joueur, Frédéric Chatillon félicite Caroline pour sa médaille et espère fêter, un jour qu’on espère prochain, son éventuelle promotion dans l’ordre de la Légion d’honneur par une nouvelle condamnation judiciaire, couronnant cette fois l’ensemble de son œuvre.

Caroline Fourest et sa compagne Fiammenta Venner viennent d’être condamnées au tribunal correctionnel pour diffamation publique envers Frédéric Chatillon.

@fredchatillon

source : @fredchatillon

Nous avons consacré sur ce site une série d’articles à Caroline Fourest dont un sur ses récents propos concernant les « 98% d’hétérosexuels ». La militante « antiraciste » proche de BHL et d’SOS Racisme fait très souvent polémique.

Remerciée du journal Le Monde, elle a été évacuée de la fête de l’Huma à la suite d’une action des miliants du PIR et a refusé le débat en Belgique lors d’une conférence organisée dans une université.

Frédéric Chatillon est un professionnel de la communication récemment médiatisé pour ses connaissances au Front National ou encore dans le régime syrien de Bachar el-Assad. Il est également connu pour être un ancien responsable des étudiants nationalistes du début des années 90′ (GUD, UDEA, etc…).

Très actif sur Twitter, Chatillon s’est fendu d’une petite pique en « offrant le champagne » à Fourest.

 

 

Diffuser sur votre réseau
 

Tags: , ,